Accueil National Guerre contre les drogues illicites: la NDLEA fait pression pour la suppression de l'option d'amende de...

Guerre contre les drogues illicites : la NDLEA demande la suppression de l'option d'amende de la loi

ndlea-lagospost.ng
Publicité

Le président et chef de la direction de l'Agence nationale de lutte contre la drogue (NDLEA), le général de brigade Mohammed Buba Marwa (rtd.), a appelé mercredi à la suppression de la clause qui permet l'option d'amende pour les contrevenants en matière de drogue de la loi de l'agence, déclarant que le mouvement renforcera la guerre contre les drogues illicites.

Marwa a déclaré cela dans ses remarques tout en défendant la proposition de budget de la NDLEA 2022 devant le Comité sénatorial des drogues et des stupéfiants présidé par le sénateur Hezekiah Dimka.

Le patron de la NDLEA a déclaré que même s'il avait rendu visite au juge en chef de la Haute Cour fédérale du Nigéria, le juge John Tsoho, sur la question des options ridicules d'amende accordées à certains trafiquants de drogue, il pensait que la suppression de la clause, qui permet aux juges de utiliser des pouvoirs discrétionnaires pour donner des options d'amende, renforcerait la lutte contre la drogue.

Défendant la proposition de 38.1 milliards de nairas, Marwa a déclaré que bien que cela ne résolve pas tous les problèmes auxquels l'agence est confrontée, il pense qu'il s'agit d'une grande amélioration par rapport aux budgets précédents.

Il a ajouté : « Nous tenons à remercier le président Muhammadu Buhari, ministre des Finances, procureur général et ministre de la Justice, ainsi que les dirigeants de l'Assemblée nationale et de cette éminente commission des drogues et des stupéfiants pour nous avoir apporté tout le soutien dont nous avons besoin pour faire les progrès dont on parle aujourd'hui.

Auparavant, le sénateur Dimka avait félicité Marwa « pour les succès enregistrés par l'agence depuis son entrée en fonction », et dans ses mots : extraordinaire."

D'autres membres du comité, y compris le vice-président, le sénateur Chimaroke Nnamani, ont exprimé leur soutien au travail effectué par la NDLEA et ont promis d'améliorer et d'adopter le budget pour permettre à l'agence de réaliser de plus grands exploits l'année prochaine.

Publicité
Article précédentEffondrement du bâtiment Gerrard : le NIPR appelle à un manuel de réponse à la communication de crise
Article suivantSteven Gerrard nommé entraîneur d'Aston Villa

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..