Accueil Services de santé La PSC met en garde contre l'achat de fausses cartes de vaccination COVID-19

La PSC met en garde contre l'achat de fausses cartes de vaccination COVID-19

COVID-19 -lagospost.ng
Publicité

Le comité directeur présidentiel (PSC) sur COVID-19 a déclaré que certains citoyens se procuraient toujours des cartes de vaccination sur le marché noir.

S'exprimant lors du briefing national du CPS lundi à Abuja, le président et secrétaire du gouvernement de la Fédération, M. Boss Mustapha, a déclaré : « Nous avons reçu des renseignements et même détecté que certains citoyens sans scrupules se procurent des cartes de vaccination sur le marché noir. .

« Permettez-moi d'assurer à tout le monde que les dossiers/certificats de vaccination seront vérifiés et que cela devrait servir d'avertissement aux personnes à l'esprit criminel de s'abstenir car elles seront poursuivies en conséquence. »

Mustapha a déclaré que la date limite du 1er décembre pour la vaccination était dans le meilleur intérêt du Nigeria.

« Nous nous préparons à nous engager davantage avec le Forum des gouverneurs nigérians pour faire avancer le programme de vaccination de masse et le mandat de nos citoyens », a déclaré Mustapha.

Le président du CPS a également exprimé sa préoccupation face à l'augmentation des cas de COVID-19 dans certaines parties du monde et a appelé à la prudence dans le pays.

La SGF a déclaré : « La situation reste difficile, d'où la nécessité de continuer à respecter strictement les mesures d'intervention non pharmaceutiques.

«Nous constatons actuellement une augmentation des cas dans certains pays d'Europe (en particulier en Europe de l'Est) en raison d'une sous-vaccination.

« Dans d'autres territoires où des vaccinations massives ont eu lieu, les infections sont en augmentation.

"Ce que nous voyons au Nigeria en ce moment, c'est qu'il y a une augmentation du taux de létalité, ce qui est très préoccupant."

Concernant le protocole de voyage, il a déclaré que les voyageurs quittant le pays étaient encouragés à se familiariser avec les protocoles de voyage de tous les pays (origine, transit et destination).

«Cela est devenu nécessaire en raison des commentaires et des informations dans les médias selon lesquels certains citoyens se voient refuser l'embarquement en raison du manque de conformité au protocole avant le départ.

« D'autres qui rentraient chez eux se sont également plaints des exigences à respecter. Les protocoles sont clairs et simples et doivent être respectés en conséquence.

« Le portail National International Travel Protocol a été mis à niveau pour répondre au protocole existant et aux demandes de nos voyageurs.

« Le portail est maintenant opérationnel et fonctionne sans problème. Le chef technique du secrétariat du CPS apportera plus de lumière à ce sujet. »

Mustapha a ajouté que la phase de vaccination était en cours d'accélération et que la NPHCDA avait conclu des accords pour déployer un plan de vaccination de masse à compter du 20 novembre.

« Le PSC souhaite assurer aux Nigérians que la NPHCDA a suffisamment de vaccins en préparation pour vacciner environ 50 % de la population cible d'ici la fin janvier 2022.

"Des efforts sont également en cours pour intégrer la dose de rappel afin de construire un niveau de santé des anticorps", a-t-il ajouté.

(NAN)

Publicité
Article précédentPlus de 3 millions de Nigérians entièrement vaccinés – NPHCDA
Article suivantLa faculté de droit de Lagos aurait été transformée en hôtel de campus — Falana

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..