Accueil Industrie du pétrole et gaz NNPC : Le Nigeria perd 240,000 XNUMX barils par jour à cause des vandales, des vols

NNPC : Le Nigeria perd 240,000 XNUMX barils par jour à cause des vandales, des vols

milliards - lagospost.ng
Publicité

Le directeur général du groupe NNPC Limited, Mele Kyari, dans sa déclaration, a fait remarquer que le pays perdait quotidiennement près de 240,000 1.5 barils de pétrole brut d'une valeur d'environ XNUMX milliard de dollars à cause des vandales et du vol de pétrole.

Kyari, qui s'est exprimé lors d'une session interactive avec des membres du comité de la Chambre sur les ressources pétrolières (en amont), a également déclaré que les activités des vandales des oléoducs et des voleurs de pétrole ont considérablement réduit la production de pétrole du Nigeria à environ 1.49 million de barils par jour (bpj).

Il a assuré que la NNPC, en collaboration avec les agences de sécurité et d'autres acteurs de l'industrie travaillent XNUMX heures sur XNUMX pour ramener la production, Kyari a demandé la création de tribunaux spéciaux pour juger les personnes arrêtées pour vol de pétrole et vandalisme de pipeline.

Il a exprimé l'espoir que dans les deux prochains mois, NNPC sera en mesure de rétablir la production à un niveau substantiel.

Le patron de la NNPC a déclaré qu'à l'heure actuelle, le pays ne produisait pas un seul baril de pétrole brut à partir du terminal de Bonny puisque les deux pipelines alimentant le terminal avaient dû être fermés en raison de vandalisme.

Il a reconnu les mesures prises par le gouverneur de l'État de Rivers, Nyesom Wike, dans ses relations avec les propriétaires et les exploitants de raffineries illégales, notant qu'une telle action devait être soutenue par les dirigeants politiques dans les zones productrices de pétrole afin d'éviter d'éventuels défis environnementaux dangereux.

Il a rejeté les insinuations selon lesquelles les activités des vandales résultaient de l'application de la loi sur l'industrie pétrolière, déclarant: «Ce qui se passe n'a rien à voir avec la PIA. Il s'agit purement de voleurs, l'acte de vandales qui a rendu l'industrie inexploitable et nous a amenés au niveau où aujourd'hui, notre production est d'environ 1.49 million de barils.

Il a cependant indiqué que les activités des vandales n'ont pas sensiblement affecté l'accord de partage de production avec les compagnies pétrolières car cette production est située dans les eaux profondes qui sont trop facilement accessibles aux vandales.

Publicité
Article précédentToiles Sanwo-Olu pour un environnement plus sûr
Article suivantLes représentants approuvent la création du FMC à Ibeju-Lekki, Lagos

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..