Accueil Cours La NAFDAC met en accusation un homme d'affaires pour importation présumée de faux tramadol

La NAFDAC met en accusation un homme d'affaires pour importation présumée de faux tramadol

NAFDAC - LagosPost.ng
Publicité

Un homme d'affaires de 43 ans, Afamefuna Udensi, a comparu mercredi devant une Haute Cour fédérale de Lagos, pour importation présumée de faux tramadol.

L'accusé est poursuivi par l'Agence nationale d'administration et de contrôle des aliments et des médicaments (NAFDAC) pour des accusations à la limite de l'importation présumée de faux médicaments à base de tramadol.

Il a été interpellé pour trois chefs d'accusation d'importation, ainsi que pour la vente de médicaments contrefaits et non enregistrés.

Dans les charges, le procureur, Mme Chinyere Okoli, a déclaré au tribunal que l'accusé qui réside au n ° 2, rue Ezinwanne à Onitsha, Anambra, a commis l'infraction le 26 octobre.

Elle a dit qu'il avait importé 100 g de tramadol Phini qui s'étaient avérés non enregistrés et par conséquent faux.

Elle a déclaré que les infractions contrevenaient aux dispositions des articles 1(c), 1(1) et 3(1) de la Contrefaçon et des faux médicaments et aliments transformés malsains (Loi sur les dispositions diverses, Cap C34, Lois de la Fédération, 2004 .

L'infraction contrevenait également aux dispositions de l'article 1 (1) de la loi sur les aliments, les médicaments et les produits connexes (enregistrement), Cap F33, loi de la Fédération, 2004.

Udensi a cependant plaidé non coupable devant le juge Daniel Osiagor. Après le plaidoyer de l'accusé, l'avocat de la défense, M. Emeka Okpoko (SAN), a informé le tribunal que l'accusé avait été libéré sous caution administrative par la police et a été invité à comparaître mercredi pour sa mise en accusation.

Il a dit au tribunal qu'il n'avait pas encore déposé sa requête en libération sous caution et qu'il ferait donc le nécessaire en un rien de temps.

Le tribunal a donc ajourné l'affaire jusqu'au 15 novembre, pour l'audition de la demande de mise en liberté sous caution.

Le juge a ordonné que l'accusé soit placé en détention provisoire dans le service correctionnel d'Alagbon, en attendant sa libération sous caution.

L'agence de presse du Nigeria (NAN) avait rapporté que selon la NAFDAC, Phini Pharm (appartenant à Udensi), dans une tentative préméditée de battre NAFDAC PID au port d'entrée, a dissimulé les produits contrefaits avec des meubles et des pièces de rechange de moteur en groupage de Chine.

La NAFDAC a déclaré que la direction d'I&E avait également recueilli des renseignements sur un entrepôt à Onitsha, Anambra, appartenant à l'agent de compensation du pivot présumé du syndicat, et qu'un raid a été mené.

Au cours de l'opération, les agents ont récupéré 171 cartons de produits prétendument introduits en contrebande de Chine et il a été observé que certains des cartons portaient le nom du suspect.

Publicité
Article précédentLes sénateurs du delta du Niger s'opposent au projet d'ajouter Lagos, Ogun et Bauchi à la loi NDDC
Article suivantEffondrement de l'immeuble Gerrard : le nombre de morts passe à 45

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..