Accueil métro LASG conseille les praticiens de la médecine traditionnelle sur le respect des réglementations

LASG conseille les praticiens de la médecine traditionnelle sur le respect des réglementations

lagos - lagospost.fr
Publicité

Le Conseil de la médecine traditionnelle de l'État de Lagos (LSTMB) a étendu son programme de plaidoyer et de sensibilisation des praticiens de la médecine traditionnelle à la division d'Ikorodu de l'État en appelant les praticiens à obéir aux lois régissant leur pratique.

S'exprimant lors de l'événement d'une journée, qui s'est tenu au palais d'Ayangburen d'Ikorodu, le président du LSTMB, le professeur Adebukunola Adefule - Ositelu, a déclaré que la séance de sensibilisation avait été conçue spécifiquement pour faire prendre conscience de la nécessité pour tous les praticiens de la médecine traditionnelle de s'inscrire auprès de la gouvernement de l'État, payer les frais approuvés et assurer la conformité avec toutes les règles et réglementations guidant leur pratique.

Ses mots : « Je tiens à conseiller fortement aux praticiens et aux intervenants de se conformer à la loi pour éviter toute évolution désagréable. Le gouvernement de l'État a mis en place les mécanismes nécessaires pour un enregistrement transparent et une bonne coordination, et tout ce que vous avez à faire est de vous rendre au Conseil pour obtenir un soutien et des conseils adéquats ».

De son côté, le greffier, M. Olorunkemi Kadiku, a dit aux pratiquants que le gouvernement n'était pas là pour chasser les sorcières, mais pour s'assurer que les règles et réglementations étaient respectées pour une meilleure pratique et la facilité de faire des affaires.

"Les règles et réglementations guidant votre pratique incluent, mais sans s'y limiter, l'arrêt du colportage aveugle, en particulier par les 'Alagbos' (vendeurs d'herbes), appartenant à une association et ayant une adresse de bureau spécifique pour faciliter le contrôle et la réglementation".

S'exprimant également lors de l'événement, l'Ayangburen d'Ikorodu, Oba (Engr) Abdulkabir Shotobi, a enjoint aux praticiens de la médecine traditionnelle de se conformer pleinement aux réglementations gouvernementales pour leurs propres avantages et pour le bien général de la population.

L'événement a réuni les membres du conseil d'administration, dirigés par le président, le greffier, les chefs traditionnels, les agents de santé communautaire (CHO) dans l'axe d'Ikorodu, les principaux responsables du ministère de la Santé, ainsi que les principaux praticiens de la médecine traditionnelle, y compris les Bone Setters, les Accoucheuses (TBA), les Alagbos, les Elewe Omos et autres. Le programme de sensibilisation dans la Division d'Ikorodu était le premier de la série cette année et sera suivi d'événements similaires dans les quatre autres Divisions de l'État ; Ikeja, Badagry, Epe et l'île de Lagos.

Publicité
Article précédentLASG s'apprête à détourner le trafic aux passages à niveau Gaskiya, Abule-Nla et Brewery alors que FG entreprend des travaux d'entretien
Article suivantLe conseiller spécial du gouverneur de Lagos réaffirme l'engagement de Lagos à engager les jeunes de manière constructive

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..