Accueil Entreprise Les propriétaires de camions de Lagos protestent contre l'extorsion dans les ports

Les propriétaires de camions de Lagos protestent contre l'extorsion dans les ports

Camion -Lagospost.ng
Publicité

Vendredi, les propriétaires de camions se sont réunis sous l'égide de l'équipe de plaidoyer United Truckers et ont protesté contre l'extorsion constante de propriétaires et de chauffeurs de camions par certains agents de sécurité le long des routes d'accès au port de Lagos.

C'est ce qu'a révélé un communiqué publié vendredi à Lagos par le leader du groupe et président de l'Association des propriétaires de camions maritimes, Remi Ogungbemi.

Il a déclaré que le groupe avait lancé jeudi une campagne pacifique de lutte contre l'extorsion, avec des visites aux points de contrôle de sécurité installés le long des routes d'accès au port dans le couloir portuaire de Lagos.

Il a affirmé que des membres de l'équipe, Fumilayo Olotu, et le commandant de la zone, le commandement de la police de la zone B, Muhammed Dikwa, se sont rendus au responsable des ports du complexe portuaire de Lagos pour déposer des plaintes.

Selon M. Ogungbemi, l'équipe de plaidoyer a été créée en réponse aux inquiétudes des chauffeurs de camions victimes d'extorsion lors de leurs visites dans les ports.

Il a affirmé que l'organisation avait commencé à travailler avec la Nigerian Ports Authority (NPA) et le Truck Transit Park pour freiner les excès des responsables du contrôle du trafic.

« Nous nous sommes assis et avons vu qu'il ne nous suffisait pas de nous plaindre.

« C'est pourquoi nous avons mis en place cette équipe de plaidoyer pour informer les agences de sécurité que nous avons entendu parler d'extorsion et que ce ne sera plus comme d'habitude.

« Nous ne sommes plus à l'aise avec l'extorsion et nous ne voulons pas que cela se reproduise.

"Notre coming out est aussi d'avoir une relation de travail cordiale avec ceux qui sont désignés pour laisser passer les camions sur les routes", a-t-il déclaré.

Au cours de la tournée, M. Ogungbemi a félicité les agents de la circulation au poste de contrôle du pont SIFAX/Ijora pour le maintien de la raison et de l'ordre, mais il a exprimé son mécontentement face à l'extorsion continue.

Tout en exprimant sa gratitude pour la visite, le chef de l'équipe de contrôle de la circulation au barrage routier de SIFAX, un commissaire de police nommé Fidelis Ihiezu, a nié toutes les allégations d'extorsion officielle.

Il a affirmé que plusieurs chauffeurs de camion avaient inventé des histoires de corruption d'agents de sécurité afin d'obtenir de l'argent de leurs patrons.

« Dès le début, nous avons été mis en garde contre l'extorsion ; et les règles et règlements guidant toutes les agences ici contre la corruption, sauf qu'ils le font de l'autre côté.

« Si quelqu'un est pris, la personne s'en chargera ; aucune agence ici ne soutient l'extorsion parce qu'elle nous verse des indemnités et des salaires.

« L'extorsion vient aussi des Area Boys (les gamins des rues).
"Avant de garer un camion, préparatoire au déménagement, ils collecteront 3,000 XNUMX N par jour auprès des chauffeurs jusqu'à ce qu'ils se déplacent", a-t-il déclaré.
M. Ihiezu a cependant rassuré que les agents de sécurité intensifieraient leurs efforts pour empêcher les Area Boys d'extorquer les chauffeurs de camion dans la région.

Publicité
Article précédentBarcelone est prête pour le retour de Dani Alves alors que Xavi fait un signe de tête
Article suivantINEC remet le Certificat de Retour à Soludo

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..