Accueil Entreprise Véhicules importés : les douanes réinstaurent une taxe de 15%, les agents en douane prévoient la grève

Véhicules importés : les douanes réinstaurent une taxe de 15%, les agents en douane prévoient la grève

custom-lagospost.ng
Publicité

Les agents en douane opérant dans le secteur maritime du pays peuvent retirer leurs services suite à la réintroduction d'une taxe de 15 pour cent du Conseil national de l'automobile sur les véhicules d'occasion importés par le Service des douanes du Nigeria.

Le NAC avait proposé en 2011 des différentiels de droits de 35 pour cent entre les unités importées entièrement construites et les voitures assemblées localement. La proposition aurait échoué.

Mais des années après l'introduction de la taxe, le service des douanes nigérian a réintroduit samedi une taxe NAC de 15% sur les véhicules d'occasion importés.

Après avoir parlé du développement, le président du Conseil national des directeurs généraux des agents en douane agréés, section Ports & Terminal Multipurpose Limited, Abayomi Duyile, a noté que cette décision pourrait avoir un effet négatif sur le secteur.

Il a déclaré: «Au moment où je vous parle, le NCS a réintroduit la taxe NAC, qui est un paiement de 15% sur les véhicules d'occasion importés. C'est un problème majeur; cela signifie 15 % supplémentaires sur le droit que nous payons actuellement »

Duyile a déclaré qu'il était surpris que le service prévoie le prélèvement au deuxième trimestre de cette année.

« Nous nous réunirons demain et lorsque nous le ferons, nous ferons connaître notre point de vue au gouvernement. Ce que nous avons au Nigeria, ce sont des usines d'assemblage, ce n'est pas comme si nous produisions des véhicules entièrement au Nigeria. Je suis surpris maintenant que vers le deuxième trimestre 2022, la douane revienne avec le prélèvement NAC.

« Pourquoi la redevance NAC devrait-elle s'appliquer aux véhicules d'occasion ? Je ne sais pas pourquoi ils reviennent avec la redevance NAC maintenant. La douane ne nous a pas informés, nous avons donc été avisés d'arrêter le processus de paiement des droits jusqu'à ce que cela soit réglé. C'est partout pour l'instant et partout où vous nettoyez des véhicules d'occasion, vous serez confronté au même problème.

S'exprimant également, le président de l'Association nationale des transitaires agréés par le gouvernement, section PTML, George Okafor, a déclaré que le résultat de la réunion de l'association avec ses membres déterminera si les agents procéderont ou non à la grève proposée.

"C'est faux car il n'y a aucun moyen pour les douanes de calculer la taxe NAC sur les véhicules d'occasion. Cela devrait être pour les véhicules neufs. La redevance s'applique aux véhicules neufs et non aux véhicules anciens ou d'occasion. Nous devrons rencontrer le commandement des douanes pour déterminer la prochaine ligne d'action.

Parallèlement, le responsable national des relations publiques des douanes, Timi Bomodi, a déclaré que cette décision était en accord avec le tarif extérieur commun 2017-2021 de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest.

Bomodi a déclaré dans un communiqué que le service était passé en avril de l'ancienne version du CAT de la CEDEAO à la nouvelle version, ajoutant que cela était conforme à la révision quinquennale de sa nomenclature par l'Organisation mondiale des douanes.

«Le vendredi 1er avril 2022, le service des douanes du Nigéria a migré de l'ancienne version du tarif extérieur commun de la CEDEAO (2017-2021) vers la nouvelle version (2022-2026). Ceci est conforme à la révision quinquennale de la nomenclature par l'OMD. Les parties contractantes sont censées adopter le réexamen sur la base de considérations régionales et de la politique économique nationale.

« Le pays a adopté toutes les lignes tarifaires avec peu d'ajustements dans le TEC existant. Comme le permet l'annexe II de l'édition 2022-2026 du TEC, et conformément à la loi de finances et à la politique automobile nationale, le NCS a retenu un taux de droit de 20% pour les véhicules d'occasion, tel que transmis par la CEDEAO avec un prélèvement NAC de 15 pour cent. Les véhicules neufs paieront également un droit de 20 % avec un prélèvement NAC de 20 %, comme indiqué dans la lettre du ministère fédéral des Finances réf. non. HMF BNP/NCS/CET/4/2022 du 7 avril 2022 »
Il a ajouté que la décision a pris effet immédiatement.

« Dans le chapitre 98 du TEC actuel, les assembleurs de bonne foi qui importent des produits complètement démontés et semi-démontés bénéficient d'une concession de taux de droit de 10 % et de 10 %, respectivement. Au sein de la CEDEAO, les taux de droits pour les mêmes articles sont respectivement de XNUMX% et XNUMX%. Encourager leurs efforts par des interventions politiques garantit une situation gagnant-gagnant pour la nation à long terme. La mise en œuvre du TEC actuel prend effet immédiatement, s'il vous plaît », ajoute le communiqué.

Publicité
Article précédent"Pas de reprise sans répondre à nos demandes" - ASUU à FG
Article suivantLASG s'apprête à appliquer la politique de protection de l'enfance dans les écoles publiques

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..