Accueil Santé Les cas de diabète en Afrique vont monter en flèche d'ici 2045 — OMS

Les cas de diabète en Afrique vont monter en flèche d'ici 2045 — OMS

OMS - LagosPost.ng
Publicité
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti jeudi que l'Afrique devrait plus que doubler les cas de diabète pour atteindre 55 millions d'ici 2045, la plus forte augmentation à travers le monde.
« La pandémie de COVID-19 finira par s'atténuer, mais l'Afrique devrait connaître dans les années à venir la plus forte augmentation du diabète au monde », a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique.
Le communiqué de l'OMS indique que vingt-quatre millions de personnes vivent aujourd'hui avec le diabète en Afrique, qui est également la région avec "le plus grand nombre de personnes qui ne connaissent pas leur diagnostic".
« On estime que 70 pour cent des personnes atteintes de diabète ne savent pas qu'elles ont la maladie. »
Une mauvaise alimentation et des modes de vie de plus en plus sédentaires sont responsables du niveau particulièrement élevé de diabète de type 2 sur le continent, que l'OMS a qualifié de « tueur silencieux ».
Une étude de 13 pays africains, selon l'OMS, a révélé que les taux de mortalité par infections au COVID-19 étaient significativement plus élevés chez les patients diabétiques : 10.2%, contre 2.5% pour l'ensemble des patients COVID-19.
Les personnes atteintes de diabète dans les pays du monde entier ont été prioritaires pour les injections COVID, a noté l'OMS, tandis qu'en Afrique, l'accès aux vaccins reste faible.
Selon l'OMS, seulement 6.6% de la population africaine est entièrement vaccinée contre le COVID, contre environ 40% dans le monde.
Les données de 37 pays indiquent que depuis mars 2021, plus de 6.5 millions de doses de vaccin sont allées à des Africains souffrant de comorbidités telles que le diabète, ce qui représente 14% de toutes les doses administrées jusqu'à présent.
Les efforts pour atteindre ces personnes augmentent avec la moitié de ces 6.5 millions de doses administrées au cours des deux derniers mois, a déclaré l'OMS.
Moeti a poursuivi : « Neuf mois depuis le début des campagnes de vaccination contre le COVID-19 en Afrique, nous sommes encore loin de l'endroit où nous devons être pour protéger nos plus vulnérables.
« Il est urgent d'intensifier la vaccination et d'autres services clés pour les personnes à haut risque. »
Selon la fédération internationale, quelque 4.2 millions de personnes meurent du diabète chaque année.
Publicité
Article précédentAlec Baldwin poursuivi pour une fusillade mortelle sur un plateau de tournage
Article suivantDangote, Lafarge et BUA annoncent une baisse de leur chiffre d'affaires au troisième trimestre 3

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..