Accueil Cours L'importateur présumé de faux tramadol obtient une caution de 10 millions de nairas

L'importateur présumé de faux tramadol obtient une caution de 10 millions de nairas

poisson - LagosPost.ng
Publicité

Une Haute Cour fédérale siégeant à Lagos, le lundi 15 novembre, a accordé une caution de 10 millions de naira à un homme d'affaires de 43 ans, Afamefuna Udensi, qui aurait été accusé d'importation de faux tramadol.

L'accusé, qui est poursuivi par l'Agence nationale d'administration et de contrôle des aliments et des médicaments (NAFDAC), a été interpellé le 10 novembre devant le juge Daniel Osiagor sur une accusation de trois chefs d'accusation d'importation et de vente de médicaments contrefaits et non enregistrés. Il a cependant plaidé non coupable des accusations portées contre lui.

Après le plaidoyer de l'accusé, son conseil, Emeka Okpoko (SAN), avait informé le tribunal que son client avait obtenu une caution administrative de la NAFDAC, et l'avait invité à comparaître pour sa mise en accusation. Il a également déclaré au tribunal qu'il n'avait pas encore déposé de requête en libération sous caution pour le défendeur et qu'il ferait donc le nécessaire en un rien de temps.

Le tribunal avait par conséquent ajourné l'affaire jusqu'au 15 novembre, pour l'audition de la demande de mise en liberté sous caution.

Lundi, après que l'avocat de la défense eut déposé la demande de mise en liberté sous caution au nom de l'accusé, le procureur, Barthlomew Simon, a soulevé une objection, affirmant que l'accusé pourrait s'enfuir. Dans sa réponse, l'avocat de la défense a rappelé au tribunal que le défendeur avait été libéré sous caution administrative par la NAFDAC, ajoutant qu'il (le défendeur) avait donc comparu devant le tribunal pour sa mise en accusation. Il a exhorté le tribunal à accorder une caution au défendeur dans l'intérêt de la justice.

Dans sa décision, le juge a accordé au défendeur une caution d'un montant de 10 millions de naira qui, a-t-il dit, doit être déposé au nom du greffier en chef adjoint du tribunal. Il a demandé au défendeur de produire une caution de niveau 12 dans la fonction publique.

Le juge a ensuite ajourné l'affaire jusqu'au 11 février 2022, pour le procès.

Publicité
Article précédent"Il y a eu une tentative de dissimulation de la fusillade de Lekki" - Jury de Lagos
Article suivantUn groupe exhorte les jeunes à éviter la violence et à adopter la paix

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..