Accueil National Les élections de 2023 pourraient ne pas avoir lieu — Président de la CAN

Les élections de 2023 pourraient ne pas avoir lieu — Président de la CAN

CAN- LagosPost.ng
Publicité

Le président de l'Association chrétienne du Nigéria (CAN), Samson Ayokunle, a déclaré que les élections générales de 2023 pourraient ne pas avoir lieu si l'insécurité actuelle dans le pays se poursuit.

Ayokunle l'a fait savoir lundi lors d'une retraite de dialogue sur la sécurité organisée conjointement par la Global Peace Foundation et Vision Africa à Abuja.

Le président de la CAN a exprimé sa crainte que des bandits et des terroristes envahissent le pays avant les prochaines élections si leurs activités ne sont pas contrôlées.

Il a cependant demandé au gouvernement dirigé par Muhammadu Buhari d'exposer ceux qui financent le terrorisme et l'insécurité dans le pays et de les traduire en justice.

Parlant plus loin, Ayokunle a appelé le gouvernement à parvenir à un compromis avec le Syndicat du personnel académique des universités (ASUU) afin d'annuler la grève en cours.

Il a déclaré: «Il faut veiller à ce que les élections de 2023 ne deviennent pas une imposture. Si l'insécurité n'est pas prise en charge par le gouvernement, il n'y aura pas d'élections générales en 2023.

« D'après l'état actuel des choses dans le pays, sommes-nous sûrs que les bandits et les terroristes n'envahiront pas le pays avant 2023 ? « Ces criminels passent d'un niveau de sophistication et d'insouciance à un autre. Les Nigérians veulent une société meilleure, et si nous ne traitons pas cette insécurité, je ne pense pas qu'il y aura d'élections en 2023.

« Pourquoi le gouvernement n'a-t-il pas jugé bon de dénoncer ceux qui financent le terrorisme et l'insécurité au Nigeria ? Au profit de qui cachez-vous leur identité ? Les Nigérians veulent connaître ceux qui nous ont mis dans ce pétrin ainsi que ceux qui les aident et les encouragent.

« 2023 n'est pas réaliste quand on laisse nos enfants à la maison. Appelons le gouvernement fédéral à trouver dans un délai très court un compromis avec l'ASUU afin qu'ils puissent retourner dans les salles de classe.

Publicité
Article précédentLe fils de feu Osinachi révèle les détails de l'épreuve de sa mère avant sa mort
Article suivantPleins feux sur Lagos : Ajegunle, la ville de la forme

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..